MANIFESTE DU COMBATTANT

POURQUOI, JE SUIS COMBATTANT

Vous êtes très nombreux à vous interroger : Pour le compte de qui et pourquoi, moi,je suis combattant ? Pourquoi, nuit et jours, je bats les pavées de Paris,Bruxelles, Suède, Hollande, Allemagne, Suisse, Canada, USA, Australie, Afrique du Sud etc. pour le Congo.? Pourquoi je n’accepte et n’accepterai jamais le «commandant Hypo » du FPR, comme chef de l’État de mon pays ? Vous êtes encore plus nombreux à vous demander pourquoi ai-je développé une telle allergie aux concerts festifs des musiciens congolais. Vous trouverez dans ce manifeste et ces images, ma réponse.

JE SUIS COMBATTANT PARCE QUE

Le Congo m’habite et vit en moi. Le sang congolais coule dans mes veines.
-Le cri de la femme congolaise violée, dont le corps est devenu une arme de guerre, me transperce le cœur ;

-Le sang de 8.000.000 de congolais massacrés en 16 ans m’empêche de dormir ; Mes compatriotes massacrés attendent un deuil et une justice qui ne viennent toujours pas ; Je ne comprends pas à quoi joue la communauté internationale, face au génocide et femicide, couvrant un abominable pillage des ressources; La prime faite aux bourreaux et leur impunité m’exaspèrent ; Je n’accepte pas que le Congo soit gouverné par défi, par ses propres bourreaux ; Je n’accepte ni l’ingérence, ni le dictât encore moins l’occupation du Congo par Kigali et Kampala. Mes parents, mes grands parents et le peuple entier pris en otage, commencent à développer un « syndrome de Stockholm » et se prennent à rêver que c’est du Rwanda et de l’ONU occidentalisée, que leur viendra la libération prônée par Kimbangu et Lumumba.
Telles sont mes motivations et ma douleur.

POURQUOI JE FAIS LA RÉSISTANCE?

Je fais la résistance par devoir patriotique et sur ordre de la constitution congolaise qui m’impose:
«...le devoir sacré de défendre le pays et son intégrité territoriale face à une menace ou à une agression extérieure»
Art. 63 « ...le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la...Constitution»
Art. 64 « La poursuite du « commandant Hypo » pour haute trahison ».
Art 165-1,2,3. Mon combat est légitime, parce que :
1-Depuis 1996,l’intégrité territoriale est menacée et les attributs de souveraineté cédés aux hommes de Kigali et de Kampala.
2-Le régime actuel est illégitime et issu des élections organisées en tripotant et violant la constitution.
3-Le pays est occupé et dirigé par des étrangers et auteurs des crimes contre l’humanité y compris des viols, comme arme de guerre 4-Le gouvernement et l’armée de la RDC,constituent un conglomérat des mercenaires introduits par vagues successives par ceux qui cherchent l’émiettement et la balkanisation de la RDC
5-Le commandant Hypo, ses ministres et sa famille sont complices des agresseurs et ont fait main basse sur les ressources du pays sans qu’aucun magistrat ne bouge son doigt.

COMMENT S’ORGANISE MA RÉSISTANCE?

Face aux génocidaires par viol,assassinats et criminels de guerre j’ai choisi la méthode pacifique et citoyenne, sans arme ni effusion de sang. Il n’empêche que je résiste sans complaisance: En traquant sans ménagement les bourreaux des femmes, les génocidaires, les agresseurs de la RDC ainsi que leurs complices et collabo ;En les empêchant, par tout moyen, de dormir ; En traquant leurs avoirs provenant du pillage des ressources, y compris en les empêchant de venir dilapider en occident, les biens honteusement acquis au Congo ; En veillant à ce que le rapport mapping des Nations unies ne soit pas enterré ; En militant pour l’instauration d’un Tribunal Pénal International pour la RDC, qui est, un droit pour les victimes et un devoir pour l’humanité. En luttant contre l’impunité et en poursuivant en justice les auteurs des faits répertoriés dans le rapport mapping et

d’autres crimes commis jusqu’à ce jour. En exigeant d’un chacun, un deuil national proportionné à l’ampleur du génocide des congolais. En exigeant de tous, la reconnaissance du génocide de nos morts et du « fémicide » sur la femme congolaise dont le corps est souillé et meurtri, et la dignité bafouée En torpillant toute négociation entre les agresseurs et les gouvernants complices; En contestant au commandant « Hypo » du FPR, le droit d’engager notre pays.

POURQUOI J’INTERDITS LES CONCERTS ?

Parce que le peuple est en deuil et que chacun combat avec les armes à sa disposition.
Parce que mes compatriotes, mes grands parents, mes parents, mes frères et sœurs violées avant d’être massacrés,attendent toujours des obsèques nationales, que leur refusent leurs bourreaux propulsés au gouvernement et dans l’armée. J’entends par-ci par–là, des gens insister sur le manque à gagner pour Fally, Werra, Koffi, Wemba et consorts.Franchement, je m’en balance.

Qui au Congo n’a pas perdu de son pouvoir d’achat depuis que ces foutus Kagame et Museveni dirigent nos gouvernants ? L’oseille des musiciens, c’est un bien insignifiant dommage collatéral, pour des gens qui n’ont, d’ailleurs, aucun respect pour nos morts. Sont-ils au- moins conscients que , la pire des injures que l’on puisse faire à la mémoire des morts, c’est de danser par-dessus leurs têtes, comme si rien ne s’était passé en RDC depuis 1996 ;

C’est pourquoi 1) Tant que je ferai mon deuil, 2) Tant que le génocide des congolais n’aura pas été reconnu par les Nations unies à la demande des autorités congolaises, 3) Tant qu’un Tribunal pénal international pour la RDC n’est pas créé, à la demande du gouvernement congolais, Je m’opposerai à tout concert, et advienne que pourra.

POURQUOI MOI ?

1)Parcequ’il n’y a plus d’armée pour défendre le peuple, le gouvernement ayant saboté l’armée nationale au profit des troupes d’occupation

2) Parce que mes grands-parents, mes parents et mes compatriotes survivants, frappés de plein fouet par l’opération psychologique des

anges bleus, se sont résignés.

3) Parcequ’il ne reste plus que moi, pour défendre les miens contre leur propre naïveté et contre les agressions extérieures Voilà pourquoi, je fais de la libération du Congo, mon affaire. Voilà pourquoi, je serai combattant, jusqu’à ma mort.

Tel est mon combat, tel est mon credo. Et toi, mon frère collabo, naïf, qui ne cesse de m’interpeller qu’on me tuera pour rien, sache que toute personne mourra un jour. Mais toutes les morts n’ont pas la même signification. « Ne ris surtout pas du deuil des autres, car quand le leur sera vieux, le tien sera neuf ». Mais ton bourreau sera celui-là même, qui s’est servi de toi pour massacrer les tiens et qui te tend, aujourd’hui, le piège de la double nationalité.

Puisse Lumumba et Mfumu Kimbangu, trouver en mon combat, le réconfort d’un paisible repos.

 

 

 

Télécharger Manifeste du combattant 

 

  • Un seul chef: Le peuple. Un seul combat: La libération totale de notre pays.

     

    Nous ne sommes pas seulement ce peuple qui veut que Kabila et son système dégagent, mais nous sommes aussi ce peuple qui combat par tous les moyens pour y arriver. Nous sommes ces congolais qui ont mis leurs connaissances et compétences pour la diffusion et la propagande de la résistance congolaise. L'imposteur et sanguinaire Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila est indigne de vivre. Un juste châtiment du peuple attend la Kabilie. Le peuple vaincra! Ingeta! 

    Marlow Kidi

Please publish modules in offcanvas position.